Modifier

un OUtil Libre pour les Traces Individuelles de Mobilité : projet Traceur FabMob

Nos données sont une source d'information sur notre mobilité qui a une valeur commerciale désormais mieux connue du grand public, notamment pour le commerce. En particulier les capteurs GPS (mais l'accéléromètre, l'antenne cellulaire, wifi ou bluetooth) de nos téléphones peuvent fournir des traces directement utilisables dans les nombreuses applis pour le transport, la navigation routière, les sports et les loisirs. Ces mêmes données peuvent aussi servir à analyser la mobilité individuelle, et la mobilité collective, en complément des enquêtes de mobilité "traditionnelles". En témoignent les services qui se créent dans ce domaine motion tag, singlesport, mobi-lise, geo4cast, trivector...

Une problématique essentielle est celle du respect de la vie privée des personnes. Elle est investiguée depuis plusieurs années par la FING dans mesinfos

La Fabrique des Mobilités devait s’intéresser à ce sujet, en lien avec son travail sur le Compte Mobilité. De fait, une communauté Traces de Mobilité a été créée assez rapidement. De manière complémentaires aux actions engagées par la FING et d'autres, la FabMob s'est donné pour objectif d’avancer concrètement en 2019 sur le sujet et finance avec le soutien de ses partenaires la mise en œuvre d’un projet Preuve de Concept d’un outil entièrement open source pour le recueil, le partage et l’analyse de traces individuelles de mobilité issues de smartphones.

Objectifs

Les questions posées :

Des ambitions réalistes

Si on le considère dans son ensemble, le problème est vaste, trop vaste pour être traité avec les moyens dont nous disposons :

Résultats obtenus, recherche de partenaires, communauté d'intérêt

Le projet a commencé, de février à avril, par une 1ère phase d'évaluation de l'application e-mission, avec un démonstrateur permettant de montrer les principales fonctionnalités à des acteurs (collectivités ou entreprises) potentiellement intéressés.

La 2ème phase du projet, de juin à septembre, a permis de tester l'outil de manière plus approfondie pendant quelques semaines avec les utilisateurs intéressés (une soixante ont installé l'application, sur des territoires comme l'Ile-de-France, Nantes, Sophia-Antipolis ou la Rochelle, mais aussi à Rome, Montréal ou Berlin). Ces tests sont terminés et ont fait l'objet d'un bilan. Ces tests ont servi aussi à identifier des partenaires qui veulent tester l'application de manière opérationnelle avec de "vrais utilisateurs" sur un territoire pilote pendant quelques mois, ce qui impliquera des adaptations voir quelques développements spécifiques pour répondre aux attentes du pilote / PoC. Nous devrions avoir des réutilisations au 1er semestre 2020, sur lesquels on communiquera quand ce sera opérationnel.

L'essentiel du projet est résumé sur cette page.

Nous cherchons toujours des acteurs intéressés pour utiliser l'application sur le terrain, ou des développeurs et partenaires techniques qui souhaitent contribuer au code source. Si c'est votre cas, n'hésitez pas à nous contacter, merci!

Si vous êtes intéressé.e par des échanges techniques sur le sujet des traces de mobilité en général, regardez la page de la communauté Traces de la fabrique des mobilités, il y aussi un chat et une liste e-mail. Sur les logiciels et applications, et sur e-mission en particulier, vous pouvez aussi nous contacter, merci.